vCenter Server High Availability (HA)

vCenter High Availability est une nouvelle fonctionnalité apparue au niveau de la version 6.5 du vCenter mais disponible uniquement dans la vCSA.

Activer vCenter HA permet de protéger le vCenter en cas de perte de host par exemple, ou de limiter les indisponibilités durant les mises à jour.

L’activation du vCenter High Availability permet de protéger les vCenter des pannes matérielle et logicielle.

les autres mécanismes de protection comme vSphere High Availability protège uniquement contre les pannes matérielles avec un temps de coupures important et un risque de corruption de la base de données vCenter.

vCenter HA fonctionne avec un cluster de deux instances vCenter, la première instance est “Active” et la deuxième est “Passive”, donc aucun temps d’arrêt et un temps moyen de réparation (Mean Time To Repair) MTTR=0.

En cas d’indisponibilité du noeud actif, le noeud passif reprend automatiquement son rôle ainsi que son nom et son IP afin de permettre la continuité.

Lorsque le noeud manquant (DOWN) redeviendra disponible, il reprendra automatiquement le relais.


Le témoin n’est là que pour assurer l’arbitrage pour faire la différence entre une isolation réseau et une indisponibilité d’un noeud (même principe que pour un cluster de hosts ou de vSan).

Le témoin (Witness) ne participe pas au cluster Active/Passive, mais assure l’arbitrage pour faire la différence entre une isolation réseau et une indisponibilité d’un noeud.

Une seconde carte réseau est ajoutée aux trois nodes pour qu’ils communiquent via un lien privé, permettant la synchronisation de toutes modifications au niveau du node actif sur les deux autres nodes . La communication entre le noeud actif et l’extérieur (ESXi, management, …) restant sur la première carte réseau.

Il est important de penser à la mise en place du vCenter High Availability dans les environnements où des solutions comme NSX, suites vRealize et Veeam Backup & Replication tournent, car ces dernières dépendent grandement de la disponibilité du vCenter pour pouvoir fonctionner.

Deux modes d’installation sont proposés :

  • Basique : géré par un assistant, et nécessitant peu d’informations (adresses IP). L’ajout de la carte réseau, le clonage, la configuration IP et les règles d’anti-affinité sont gérés par l’assistant.
    Convient lorsque le host hébergeant le vCenter est géré par celui-ci, ou par un vCenter du même domaine SSO.
  • Avancé : un peu plus complexe à mettre en oeuvre. Il faut cloner soi-même les VMs, configurer les IPs, créer les règles.
    Convient lorsque le vCenter ne connait pas le host qui l’héberge, ou lorsqu’on veut répartir les nodes entre plusieurs infras.
Share

You may also like...