Tagged: VMware vLockstep

VMware vLockstep

FAILED TO LOCK THE FILE

Lors du démarrage d’une machine virtuelle hébergé sous VMware ESXI, l’erreur suivante peut se produire : Failed to lock the file.

Cette erreur est due au verrouillage des fichiers de la machine virtuelle, souvent le disque virtuel (*.VMDK).

Pour empêcher les modifications simultanées des fichiers critiques de la machine virtuelle, Les hôtes VMware ESXi établissent des verrous sur ces fichiers.

Quelques exemples où les fichiers des VMs sont verrouillés:

  • Sauvegarde en cours d’exécution.
  • L’outil de sauvegarde conserve un verrou sur les fichiers de la machine virtuelle après avoir effectué une sauvegarde.
  • Les fichiers sont en cours d’utilisation par d’autres machines virtuelles.

Solution

  • Localisez le fichier verrouillé via le message d’erreur ou le fichier journal vmware.log.
  • Connectez-vous à l’un des hôtes ESXI en utilisant SSH en tant que ROOT (https://kb.vmware.com/s/article/2004746).
  • Exécutez la commande vmfslockinfo -p suivi du chemin complet du fichier verrouillé.
  • Assurez-vous que le résultat confirme que le fichier est verrouillé et notez l’adresse MAC de l’hôte propriétaire du verrouillage (lock).
  • Par la suite, il est nécessaire de localiser l’hôte ESXI qui possède une carte réseau avec cette adresse MAC.
  • Mettez l’hôte identifié par vmfsfilelockinfo en mode maintenance et redémarrez-le.

Remarques

  • Avant de redémarrer l’hôte ESXI, si votre plate-forme compte plusieurs nœuds, veuillez tester la migration de la machine virtuelle vers un autre hôte ESXI.
  • Si le verrouillage est généré par votre outil de sauvegarde, un simple redémarrage de votre serveur de sauvegarde débloquera parfois la situation.
  • Au cas ou lors de le résultat de la commande vmfsfilelockinfo indique que le fichier est Free, merci de vérifier les autres fichiers de la VMs (*.VMDK, *.VMX, *.VMXF, *.VSWP et *.log)
  • Si le résultat de la commande vmfsfilelockinfo indique que le fichier est libre, veuillez vérifier les autres fichiers de la VM à l’aide de la même commande (*.VMDK, *.VMX, *.VMXF, *.VSWP et *.log).

VMware Configuration Maximums

Lors de la configuration, du déploiement et de l’exploitation de votre infrastructure virtuelle, il est judicieux de connaître les limites de votre environnement, sachant qu’il est difficile et parfois impossible de trouver les informations les plus récentes et les plus précises.

Aussi, lorsque vous demandez une assistance à VMware.S’il est déterminé que vous utilisez le produit en dehors des valeurs maximales, vous ne pourrez pas obtenir de support jusqu’à ce que les limites soient rétablies sous les valeurs maximales recommandées.

VMware a introduit un nouveau site VMware Configuration Maximums qui vous permet de déterminer rapidement et facilement la configuration maximale recommandée pour les produits VMware.

Les limites présentées dans l’outil sont testées, recommandées et entièrement prises en charge par VMware.

Il est recommandé de rester à un niveau inférieur ou égal au maximum pris en charge.

VMware Configuration Maximums, vous permet de :

  • Connaître avec précision les maximums de configuration pour les produits VMware.
  • Comparer les maximums de configuration entre différentes versions.
  • Exporter les résultats sous format PDF et CSV.

Accès au site : VMware Configuration maximums

VMware vSphere Fault Tolerance – VMware vLockstep

VMware vSphere Fault Tolerance fournit un temps d’arrêt égal à zéro en créant une copie en double (secondaire) de la machine virtuelle sur un hôte différent et en maintenant la synchronisation des deux machines.

La machine virtuelle secondaire prend immédiatement le relais si la machine virtuelle principale est indisponible à l’aide de la technologie VMware vLockstep.

VMware vLockstep est une technologie qui capture les entrées et les événements qui se produisent sur un ordinateur virtuel principal et les envoie à un ordinateur virtuel secondaire.

Cela fonctionne en plaçant une machine virtuelle (principale) à l’état actif, cette machine virtuelle reçoit des données, répond aux demandes et exécute des applications.

Une autre machine virtuelle (secondaire) agit en tant que partenaire silencieux.

Étant donné que la machine virtuelle secondaire est toujours synchronisée avec la machine virtuelle principale, elle prend immédiatement le relais (devient principale) sans interruption de service si la machine virtuelle principale échoue.

Lorsque la machine virtuelle secondaire prend le relais, VMware FT crée automatiquement une nouvelle machine virtuelle secondaire.

VMware vLockstep doit être configuré sur une carte réseau dédiée d’au moins 1 Go, les données sont synchronisées entre les machines virtuelles couplées.

Les sorties (Output) sont supprimées dans la machine virtuelle secondaire, donc  VMware FT garantit que seule la machine virtuelle principale lance les opérations d’écriture sur le stockage.

VMware vLockstep doit être configuré sur une carte réseau dédiée d’au moins 1 Go.

D’autre part, les sorties sont supprimées dans la machine virtuelle secondaire. VMware FT garantit que seule la machine virtuelle principale exécute les opérations d’écriture sur le stockage.