Tagged: VMware vSphere Fault Tolerance

Modèle de licence par CPU de VMWare

VMware à annoncé une mise à jour importante du modèle de licence par CPU (per-CPU licensing model), afin de continuer à répondre aux besoins des clients dans un paysage industriel en évolution.

Nous aurons maintenant besoin d’une licence pour couvrir jusqu’à 32 cœurs physiques.

Si un CPU a plus de 32 cœurs, des licences supplémentaires seront nécessaires.

L’annonce du modèle de licence par CPU s’inscrit dans la continuité du parcours de VMware visant à aligner ces offres de produits sur les modèles de tarification standard du secteur.

Ce changement rapproche VMware du modèle de tarification standard basé sur le processeur adopté sur le marché.

Par conséquent, cette approche permettra aux clients de comparer plus facilement les licences et les prix entre VMware et les autres fournisseurs (en utilisant la tarification par cœur).

Cela aide VMware également à maintenir des tarifs simples et pertinents par rapport à l’évolution du marché du matériel.

Ce changement n’aura probablement aucun impact sur la grande majorité des clients actuels, car ils utilisent des serveurs Intel et AMD qui sont au niveau ou en dessous du seuil de 32 cœurs.

Tout client qui achète des licences logicielles VMware, pour un déploiement sur un serveur physique avec plus de 32 cœurs par CPU, avant le 30 avril 2020 sera éligible pour des licences supplémentaires gratuites par CPU pour couvrir les processeurs sur ce serveur.

Quelques exemples:
Modèle de tarification par  CPU
Produits concernés

La mise à jour des licences par CPU aura un impact sur toutes les offres VMware qui utilisent le processeur comme métrique de licence.

Voici une liste partielle des produits concernés par la nouvelle politique de licence:

  • VMware Cloud Foundation
  • VMware Enterprise PKS
  • VMware EVO:RAIL General Purpose Suite
  • VMware HCI Kit
  • VMware HCX
  • VMware Integrated OpenStack
  • VMware NSX Data Center
  • VMware SDDC Manager
  • VMware Site Recovery Manager
  • VMware vCenter Site Recovery Manager
  • VMware vCloud Director
  • VMware vCloud NFV Bundle
  • VMware vCloud NFV OpenStack Bundle
  • VMware vCloud Suite
  • VMware vRealize Automation
  • VMware vRealize Code Stream
  • VMware vRealize Network Insight
  • VMware vRealize Suite
  • VMware vRealize Log Insight
  • VMware vSAN
  • VMware vSphere
  • VMware vRealize Operations Manager
  • vRealize Business
  • vRealize Hyperic

Mode maintenance via ESXCLI

Certaines opérations d’installation et de mise à jour nécessitent que l’hôte soit en mode maintenance via ESXCLI.

Le mode maintenance est requis lorsqu’une opération de mise à jour nécessite un redémarrage.

Un hôte entre ou sort du mode maintenance uniquement suite à une demande initiée par l’administrateur.

Cependant, vous pouvez mettre l’hôte en mode maintenance via ESXCLI en utilisant la procédure suivante:

  • Vérifiez si l’hôte est en mode maintenance.

esxcli –server=<server_name> system maintenanceMode get

  • Mettez hors tension chaque machine virtuelle exécutée sur l’hôte ESXi.

Vous lister toutes les machines virtuelles en cours d’exécution et récupérer l’ID de chacune d’elles en exécutant la commande suivante.

esxcli –server=<server_name> vm process list

NB : Pour éviter de mettre hors tension les machines virtuelles, vous pouvez également les migrer vers un autre hôte.

Pour arrêter le système d’exploitation, puis éteindre la machine virtuelle

esxcli –server=<server_name> vm process kill –type soft –world-id <vm_ID>

  • Placez l’hôte en mode maintenance

esxcli –server=<server_name> system maintenanceMode set –enable true

Nombre de licences -Licensing VMware

VMware a créé un outil pour identifier le nombre de licences par processeur requis lors de la mise à niveau vers la nouvelle versions des licences VMware.

Cet outil sera utile pour les produits VMware achetés après les changements de modèle de licence annoncés le 3 février 2020 et en cas de renouvellement pour les anciennes plateformes.

Afin d’identifier le nombre de licences requises pour la mise à niveau vers une nouvelle version de vSphere et vSAN, il existe deux méthodes :

  • En ce qui concerne les petits déploiements et les hôtes ESXi non connectés à un vCenter Server:
    • Accéder à Host > Hardware > CPU et vérifiez la valeur des cœurs par socket pour déterminer si votre hôte a plus de 32 cœurs physiques par CPU.
  • Pour les déploiements d’infrastructures à grande échelle :
    • VMware a développé un outil PowerCLI qui collecte et consolide des informations sur la quantité de licences de processeur requises pour chaque hôte connecté à un vCenter Server.
Prérequis :
  • Connecter vous au vCenter Server:

Connect-VIServer -Server vCenter_Server

  • Import PowerCLI function: 

Import-Module .\vSphereCPUSocketToCoreUsage.psm1

  • Run Get-vSphereCPUSocketToCoreUsage function to retrieve results. By default, the script will iterate through all vSphere Clusters.
  • Exécuter la fonction Get-vSphereCPUSocketToCoreUsage pour récupérer les résultats.
Nombre de licences - Nouvelle politique de licensing VMware

Par défaut, le script parcourt tous les clusters vSphere.

CPU_LICENSE_COUNT: nombre de licence CPU de la méthode de licence actuelle
LIMITED_CPU_CORE_LICENSE_COUNT: nombre de licence CPU sous le nouveau modèle de licence.

VMware Skyline

VMware Skyline est un service d’assistance proactif innovant de VMware.

VMware Skyline collecte, regroupe et analyse en toute sécurité et automatiquement les données de configuration, d’opérations et de performances.

Cela permet au support technique VMware d’améliorer les délais de résolution et résoudre de manière proactive les problèmes potentiels.

Aussi, améliorent la visibilité de votre infrastructure auprès du support VMware.

Grâce à ces capacités, les opérations de support abandonnent le mode réactif «Incident= Résolution » et passent à une expérience proactive, prédictive et prescriptive, rendant votre investissement dans le support VMware encore plus rentable.

Ce service est disponible pour tous les clients disposant d’un contrat de support valide (Production Support ou Premier Support).

VMware Skyline Advisor - Inventory View

Cannot initiate migration operation

Lors du lancement d’une opération vMotion au niveau de la VM, vous pouvez obtenir une erreur (The virtual machine is installing VMware Tools and cannot initiate a migration operation) qui vous en empêche car la VM tente d’installer VMWare Tools.

Lors de la migration de la machine virtuelle, vous recevez l’erreur suivante:

The virtual machine is installing VMware Tools and cannot initiate a migration operation

Cannot initiate migration operation

Remarque: vous ne pouvez pas terminer l’installation de VMware Tools.

Dans ce cas, aucun heartbeats du système d’exploitation invité n’est reçu.

Soit le système d’exploitation invité ne répond pas, soit VMware Tools n’est pas configuré correctement.

Solution

Connecter-vous à l’hôte ESXi via SSH et exécuter les commandes suivantes :

  • Cette commande pour identifier l’ID de la machine virtuelle:

#vim-cmd vmsvc/getallvms

  • Puis, noter l’ID de la machine virtuelle avec l’installation en cours de VMware Tools.
  • La commande ci-après pour arrêter l’installation de VMware Tools:

#vim-cmd vmsvc/tools.cancelinstall <vmid>

CLOMD : Cluster Level Object Manager Daemon)

CLOMD est l’acronyme de Cluster Level Object Manager Daemon.

CLOMD est un service qui joue un rôle clé dans le fonctionnement du cluster vSAN.

Il s’exécute sur chaque hôte ESXi du cluster vSAN et est responsable :

  • La création de nouveaux objets
  • Le lancement de la réparation des objets existants après des pannes
  • Tous les types de déplacements et d’évacuations de données tels que le mode de maintenance de l’hôte vSAN,
  • L’évacuation des données lors de la suppression du disque vSAN,
  • Il maintient également l’équilibre du cluster vSAN et déclenche le rééquilibrage et la mise en œuvre des changements de stratégie.

Vous pouvez vérifier manuellement l’état du service via SSH au niveau du nœud ESXI, exemple :

CLOMD : Cluster Level Object Manager Daemon)

VMware vSphere 6.7 U3b

VMware a publié une nouvelle mise à jour vSphere 6.7 U3b.

Au niveau de cette version, il n’y a pas de nouvelles fonctionnalités.
Toutefois, de nombreux correctifs et mises à jour de sécurité ont été implémentés.

Cette version contient nombreux correctifs de sécurité pour :

  1. Le système d’exploitation Photon utilisé pour VMware vCenter Server Appliance.
  2. ESXI
  • VIB
  • Esx-base
  • Esx-update
  • Vsan
  • Vsanhealth
  • Résolution des probléme CBT

vExpert 2020 est ouvert

Les candidatures pour le programme vExpert pour l’année 2020 sont maintenant ouvertes.

Les candidatures seront acceptées jusqu’au vendredi 10 janvier à minuit (Pacific Standard Time).

L’annonce des vExpert 2020 aura lieu entre fin février et début mars.

Image result for vexpert 2020

Le programme VMware vExpert est le programme mondial d’évangélisation et de sensibilisation de VMware, ce programme est conçu pour mettre les ressources marketing de VMware au service de vos efforts de plaidoyer. Promotion de vos articles, visibilité lors de nos événements mondiaux, publicité coopérative, analyse du trafic et accès rapide aux programmes bêta et à la feuille de route de VMware.

Les récompenses sont destinées aux individus et non aux entreprises et pour une durée d’un an.

Les employés des clients et des partenaires peuvent recevoir les récompenses.

Dans l’application, VMware prend en compte vos différentes activités communautaires de l’année précédente afin de déterminer qui recevra des récompenses.

Si vous souhaitez devenir vExpert, le critère est simple. VMware recherche des professionnels de l’informatique qui partagent leurs connaissances sur VMware et les transmettent à la communauté, donc ceux qui ont un impact positif sur la communauté VMware en ce qui concerne le partage de connaissances autour des produits VMware.

Il existe plusieurs façons de partager vos connaissances et de vous engager avec la communauté.

Certaines de ces activités sont les suivantes: blogging, création de livres, activités dans des groupes facebook, plates-formes de forum (VMTN et autres plateformes non VMware), prise de parole en public, direction de VMUG, vidéos, etc…

Tous les vExpert, VCDX ainsi que tous les nouveaux candidats doivent postuler au moins une fois par an.

Vous pouvez déposer votre candidature via le lien : https://vexpert.vmware.com/apply 

Platform Services Controller (PSC)

Dans cet article, nous allons essayer de comprendre ce qu’est un Platform Services Controller.

À partir de vSphere 6.0, les composants vCenter sont regroupés en deux rôles séparés, comme suit :

  • VCenter Server : appelé nœud de gestion, utilisé pour fournir des services spécifiques liés à vCenter.
  • Platform Services Controller : appelé contrôleur d’infrastructure, utilisé pour fournir des services d’infrastructure communs à différents produits VMware.
vCenter Server & Platform Services Controller

PSC est un composant très important dans une plateforme vSphere, car il centralise de nombreuses fonctionnalités importantes.

Platform Services Controller appelé PSC, il simplifie et centralise les services tels que la gestion des licences, les tags, la gestion des identités avec les autorisations, les rôles, les domaines d’authentification unique (SSO) et les certificats.

Le PSC est un composant nécessaire pour pouvoir déployer le vCenter, sans PSC, il est impossible d’installer un vCenter.

Le déploiement est possible selon deux types d’installations :

  • EMBEDDED MODE

Le mode intégré permet une installation de vCenter Server et PSC dans une même Appliance (une seule machine virtuelle), il s’agit du mode idéal pour les petits environnements.

PSC : EMBEDDED MODE
  • EXTERNAL MODE

Le mode externe permet de déployer une Appliance PSC en premier (une seule VM) et par la suite permet l’installation du vCenter (Une deuxième VM) en indiquant l’adresse du premier PSC Appliance.

Ce type de déploiement (External PSC) nous permet une grande flexibilité, tel que la possibilité de connecter plusieurs vCenter au même PSC et de mettre en place des mécanismes de haute disponibilité et d’équilibrage de charge entre plusieurs instances PSC synchronisées.

PSC : EXTERNAL MODE

Contrôle d’admission vSphere HA

vSphere HA utilise le contrôle d’admission pour s’assurer que des ressources suffisantes sont disponible dans un cluster VMware pour assurer la disponibilité des machine virtuelles en cas de basculement à cause d’une de défaillance d’un hôte.

La base du contrôle d’admission vSphere HA est le nombre de défaillances d’hôte que le cluster est autorisé à tolérer (FTT : Number of Failures to Tolerate).

Trois types de contrôle d’admission sont disponibles :

types de contrôle d'admission

Pourcentage de ressources de cluster

Avec ce type de contrôle d’admission, vSphere HA vérifie qu’un pourcentage spécifié de ressources CPU et Mémoire est réservé pour le basculement.

Lorsque l’option de pourcentage de ressources de cluster est configurée, vSphere HA implémente le contrôle d’admission comme suite :

  1. Calcule les besoins en ressources pour toutes les machines virtuelles sous tension dans le cluster.
  2. Calcule les ressources disponibles au niveau des hôtes pour les machines virtuelles.
  3. Calcule la Capacité CPU et Mémoire nécessaire au basculement du cluster.
  4. Détermine si la Capacité CPU et Mémoire requis pour le basculement sont inférieures ou non à la Capacité de basculement configurée correspondante (spécifiée par l’utilisateur).

Prenons l’exemple suivantes pour un cluster VMware :

  • Un cluster de trois hôtes ESXI, ayant la configuration mémoires et CPU :
Hôtes ESXI CPU (Ghz) Mémoire (Go) disponible
H1 9 9
H2 9 6
H3 6 6
  • Il y a cinq machines virtuelles sous tension dans le cluster avec des besoins en CPU et en mémoire différents :
Machine Virtuelle CPU (Ghz) Mémoire (Go)
VM 1 2 1
VM 2 2 1
VM 3 1 2
VM 4 1 1
VM 5 1 1
  • La capacité de basculement configurée pour le processeur et la mémoire est de 25 %.
Pourcentage de ressources de cluster

Les ressources totales requises pour les machines virtuelles sous tension sont de 7 Ghz et 6 Go.

Le total des ressources hôte disponibles pour les machines virtuelles est de 24 Ghz et 21 Go. À partir de là, la capacité de processeur actuelle pour le basculement est de 70% ((24 Ghz – 7 Ghz)/24 Ghz). De même, la capacité de mémoire de basculement actuelle est de 71% (21 Go – 6 Go) / 21 Go).

Étant donné que la capacité de basculement configurée pour le cluster est de 25%, 45% des ressources CPU et 46% des ressources de mémoire sont toujours disponibles.

Stratégie d’emplacement

vSphere HA garantit que même si un nombre spécifié d’hôtes est défaillant, il reste suffisamment de ressources sur le cluster pour permettre le basculement de toutes les machines virtuelles à partir de ces hôtes. .

Donc, vSphere HA effectue le contrôle d’admission comme suit:

  1. Calculez la taille de l’emplacement. (Un emplacement est une représentation logique de la mémoire et CPU).
  2. Détermine le nombre d’emplacements pouvant être présents sur chaque hôte du cluster.
  3. Détermine la capacité de basculement actuelle du cluster.
  4. Détermine si la capacité de basculement actuelle est inférieure à la capacité de basculement configurée (spécifiée par l’utilisateur).

Nous allons illustrer par un exemple la méthode de calcul de la taille d’emplacement et son utilisation avec cette stratégie de contrôle d’admission, Considérez les hypothèses suivantes :

  • Le cluster est composé de trois hôtes, chacun avec différentes quantités de CPU et de mémoire disponibles. Le premier hôte (H1) à 9 Ghz de ressources processeur et 9 Go de mémoire disponible. Le second (H2) à 9 Ghz de CPU et 6 Go de mémoire disponible et le troisième (H3) à 6 Ghz de CPU et 6 Go de mémoire disponible.
  • Cinq machines virtuelles actives du cluster ont des exigences différentes en matière de processeur et de mémoire. VM1 nécessite 2 Ghz de ressources de processeur et 1 Go de mémoire, alors que VM2 nécessite 2 Ghz et 1 Go, VM3 nécessite 1 Ghz et 2 Go, VM4 nécessite 1 Ghz et 1 Go, VM5 nécessite 1 Ghz et 1 Go.
  • Le nombre de défaillance d’hôte tolérées par le cluster sont définies sur la valeur 1.
Stratégie d'emplacement

1– La taille d’emplacement est calculée en comparant à la fois les exigences de CPU et de mémoire des machines virtuelles et en sélectionnant la plus élevée.

Le besoin en CPU le plus élevé (partagé par VM1 et VM2) est de 2 GHz, tandis que le besoin en mémoire le plus élevé (VM3) est de 2 Go. Partant de là, la taille d’emplacement se compose d’un CPU de 2 GHz et d’une mémoire de 2 Go.

2– Le nombre maximum d’emplacements pouvant être pris en charge par chaque hôte est déterminé.

H1 peut prendre en charge quatre emplacements. H2 peut prendre en charge trois emplacements (le plus bas de 9 GHz/2 GHz et 6 Go/2 Go) et H3 peut aussi en prendre en charge trois.

3- La Capacité de basculement actuelle est calculée.

Le plus gros hôte est H1 et s’il est défectueux, le cluster contient toujours six slots, ce qui est suffisant pour les cinq machines virtuelles sous tension. Si H1 et H2 sont défectueux, il ne reste que trois emplacements, ce qui est insuffisant. Par conséquent, la Capacité de basculement actuelle est de 1.

Le cluster a un slot disponible (les six slots de H2 et H3 moins les cinq slots utilisés).

Hôtes de basculement dédiés

vSphere HA peut être configuré pour désigner des hôtes ESXI spécifiques comme hôtes de basculement. Avec le contrôle d’admission sur les hôtes de basculement dédiés, en cas de défaillance de l’hôte, vSphere HA tente de redémarrer ses machines virtuelles sur les hôtes de basculement prédéfinis. vSphere HA peut être configuré pour désigner des hôtes ESXI spécifiques comme hôtes de basculement. Avec le contrôle d’admission sur les hôtes de basculement dédiés,

Si cela n’est pas possible parce que les hôtes de basculement sont en panne ou que leurs ressources sont insuffisantes, vSphere HA tente de redémarrer ces VMs sur d’autres hôtes du cluster.

Pour que les fonctionnalités restent disponibles sur un hôte de basculement, vous ne pouvez pas mettre les machines virtuelles sous tension ni utiliser vMotion pour migrer des machines virtuelles vers un hôte de basculement.

De plus, DRS n’utilise pas d’hôte de basculement pour l’équilibrage de la charge.

Badr Eddine CHAFIQ